Douleur et hypnose. Quatre questions à se poser, parce que la douleur à quatre composantes, parce que la douleur est à la fois une perception/sensation, une émotion, un comportement et une cognition (pensée).

Où as-tu mal ? à quel endroit ?
Que ressens-tu quand tu as mal ? C’est désagréable, ça t’angoisse
Que fais-tu quand tu as mal ? Tu t’agites, tu cries, tu pleures, tu te replis sur toi-même
A quoi penses-tu quand tu as mal ?

Tout un circuit bien ficelé qui permet de comprendre comment la douleur est affectée par de multiples niveaux d’organisation.

Le but de l’hypnose sera donc dans un premier temps de réduire ta douleur et de travailler dessus afin d’apprendre à la gérer différemment et à en contrôler l’intensité.
(si tu ressens la douleur un peu moins intensément, alors c’est un peu plus de confort pour toi, un peu plus agréable et donc si c’est moins pénible cela entraine moins d’angoisse, ce qui entraine moins d’agitation, ce qui entraine……)

L’hypnose allie deux axes en un seul : prendre soin de toi mais également t’apprendre à prendre soin de toi-même, t’apprendre à récupérer tes propres ressources et t’en servir en toute autonomie.

douleur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!